Musique et Histoire - Le Dust Bowl

Publié le par Alexandre F.

Texas, 1935

Texas, 1935

Le Dust Bowl, communément traduit par "Bassin de poussière", est aussi connu sous le nom de The Dirty Thirties. L'expression renvoie à une série d'événements tragiques, couvrant environ une dizaine d'années, à partir du début des années 30. Le Dust Bowl marque un véritable changement dans la vie des hommes de la région des Grandes Plaines aux Etats-Unis (ainsi qu'au Canada).

Car c'est une série de tempêtes de poussière, en plein milieu de la Grande Dépression, qui va souffler sur les champs, détruisant ainsi les récoltes et les cultures et parfois même les maisons de ces pauvres fermiers. Ces vents de malheur, qui ont mis à mal la vie de ces fermiers pendant des années en soufflant parfois plusieurs jours d'affilé, vont devenir la cause d'un cataclysme économique.

Car en effet, appauvris par la Grande Dépression et le Dust Bowl, des millions de personnes se sont ainsi retrouvées en exode sur les routes, quittant leurs terres désolées et espérant trouver au bout du chemin une situation meilleure. Un certain nombre de fermiers n'a même pas eu la chance de partir, mourant des pneumonies dues à la poussière.

On Arizona Highway 87 par Dorothea Lange; Dallas, 1936On Arizona Highway 87 par Dorothea Lange; Dallas, 1936

On Arizona Highway 87 par Dorothea Lange; Dallas, 1936

En réaction à la Grande Dépression, Roosevelt met en place le New Deal en 1933. Le New Deal comprend lui-même le Farm Security Administration. Le FSA, qui visait à tenter de réduire la pauvreté des américains vivant en milieu rural, est beaucoup plus connu pour son programme de photo-journalisme sur la pauvreté.

En effet, les photographes engagés dans le FSA ne sont autre que Walker Evans, Dorothea Lange, Arthur Rothstein, etc. Leurs travaux font désormais parti des grands classiques de la photographie et du photo-journalisme. On peut voir ci-dessous le portait d'Allie Mae Burroughs (première photographie) par Walker Evans, devenue la personnification même de la Grande Dépression, ainsi que celui de Florence Owens Thompson par Dorothea Lange:

Allie Mae Burroughs par Walker Evans; Migrant Mother par Dorothea LangeAllie Mae Burroughs par Walker Evans; Migrant Mother par Dorothea Lange

Allie Mae Burroughs par Walker Evans; Migrant Mother par Dorothea Lange

En littérature, c'est bien évidemment The Grapes of Wrath de John Steinbeck, publié en 1939, qui représente le mieux cette période; La famille de Tom Joad, le personnage principal du roman, déserte leur habitation pour tenter de fuir la crise économique.

En musique, c'est Woody Guthrie, qui décrira cette situation critique. La plupart de ses chansons dépeignent la vie durant la Grande Dépression et la période du Dust Bowl, période durant laquelle il voyagea énormément à travers les Etats-Unis. Woody Guthrie écrira plusieurs chansons sur des sujets évoqués plus haut: Dust Pneumonia Blues sur les pneumonies dues à la poussière, Dust Bowl Refugee sur la migration de ces milliers d'habitants et bien d'autres.

On retrouve toutes ces chansons sur l'album Dust Bowl Ballads, sorti en 1940 et considéré comme l'un des premiers "concept album". Le premier extrait proposé, Talking Dust Bowl Blues, est comme son nom l'indique un talking blues. Le talking blues est spécifique à la musique folk: une grille d'accords simple, un jeu de basse très présent et une voix qui raconte une histoire:

Le deuxième extrait est le titre I Ain't Got No Home In This World Anymore, qui n'est pas sans rappeler le style des premiers Bob Dylan et pour cause: Woody Guthrie est son influence majeure:

Sur ce même album de Woody Guthrie, on peut aussi entendre une chanson intitulée Tom Joad (en deux parties), qui fait bien sûr référence au personnage principal de The Grapes of Wrath. Nous retrouvons cette même référence dans une chanson beaucoup plus récente de Bruce Springsteen.

Car Woody Guthrie aura aussi une influence certaine sur Bruce Springsteen, en témoigne le réalisme de ses paroles ainsi que la proximité qu'il construit entre le sujet des textes et le public concerné. Springsteen interpréta d'ailleurs un des titres phares de Woody Guthrie, This Land Is Your Land.

Le titre The Ghost Of Tom Joad, sur l'album éponyme sorti en 1995, dresse vraisemblablement un parallèle entre la situation des années 30 et celle des années 90, en actualisant un thème avec son époque:

Le Dust Bowl est donc devenu une source d'inspiration pour des personnes comme Evans, Steinbeck ou Guthrie. Mais c'est surtout le témoignage d'une réalité et des difficultés de la vie de milliers de personnes que l'on aperçoit à travers la photographie, la littérature ou la musique.

Et toute la noblesse que possède la musique Folk se retrouve ici: une musique qui parle du quotidien, de la vie et des difficultés, pour finalement devenir un souvenir, une source historique et un pilier populaire.

Discographie:

  • Artiste: Woody Guthrie
  • Album: Dust Bowl Ballads
  • Format: CD
  • Année: 1940
  • Artiste: Bruce Springsteen
  • Album: The Ghost of Tom Joad
  • Format: CD
  • Année: 1995

Houses were shut tight, and cloth wedged around doors and windows, but the dust came in so thinly that it could not be seen in the air, and it settled like pollen on the chairs and tables, on the dishes.
John Steinbeck, The Grapes of Wrath

Publié dans Musique et Histoire, Folk

Commenter cet article